Bonne année 2020!

Chers adhérents et adeptes de Pilates.

Je vous présente mes meilleurs vœux pour 2020.

Sourire, harmonie, épanouissement et santé rayonnante!

Que l’envie de pratiquer Pilates vous accompagne tout au long de cette nouvelle année.

Les cours reprennent lundi 6 janvier.

Je vous rappelle également que le 2e trimestre a commencé la semaine du 9 décembre 2019 pour tous les cours sauf pour celui du lundi soir – à partir de la semaine du 16 décembre.

Vous pouvez régler le nouveau trimestre par chèque, espèces ou virement bancaire (dans ce cas je vous adresserai mon RIB).

A toutes et tous, je souhaite une bonne reprise et à bientôt !

Pilates et pathologies articulaires

Pilates et certaines pathologies articulaires graves

Un jour, on m’a demandé d’entraîner quelqu’un qui avait essayé 12 séances de Pilates, mais qui a été déçu par « le manque de résultat ». Je l’ai rencontré et j’ai appris qu’il avait deux hernies discales lombaires et un ménisque déchiré dans un genou. Le plus intéressant était qu’il pensait que seule la pratique du Pilates (et en si peu de temps!) permettrait de « guérir » son dos. Cette fausse idée est malheureusement très répandue dans la communauté de la remise en forme.

De plus, cet homme, par ailleurs très en forme, avait l’impression d’être traité d’une sorte de «bébé Pilates » (les exercices trop lents et légers) alors que son mal de dos et du genou ne s’amélioraient pas.

Je tiens à souligner que seule la pratique de Pilates ne produira pas de « guérison miraculeuse » dans les cas d’atteintes sérieuses de la colonne vertébrale ou des articulations (à moins qu’il ne s’agisse en effet d’un miracle!). Pilates est tout d’abord une méthode d’entraînement physique. Les exercices classiques et même comportant des modifications appropriées ne remplacent pas une thérapie prescrite par votre médecin et la rééducation assurée par votre kinésithérapeute qui répondent spécifiquement à votre problématique.

La pratique de Pilates pourrait cependant améliorer vos symptômes et ralentir l’évolution de la pathologie. Par exemple, dans certains problèmes de la colonne vertébrale, la correction de son alignement et son allongement quasi-constant, le renforcement des muscles responsables du maintien correct de celle-ci produirait un effet bénéfique de « décompression » des espaces intervertébraux. Dans ce but, les pratiquants devraient suivre avec rigueur les consignes tels que l’allongement quasi-constant de la colonne vertébrale ou la règle de « C-spine curve » requise pour certains exercices.

Il faut des années d’expérience et une connaissance approfondie du corps humain pour pouvoir prendre en charge de manière adaptée les personnes présentant ce type de pathologies. Il faut avoir également une compréhension claire de leur état (d’où le rôle majeur de l’avis du médecin, de son diagnostics et du respect de ses conseils). Ensuite, il est possible d’adapter les exercices Pilates à ces situations particulières. Le « résultat » (je préfère parler des bienfaits ou de l’amélioration du problème) dépendra cependant et surtout de votre régularité, de la rigueur et du temps.

Pilates et recherche

Pilates et recherche

Pilates et certaines pathologies articulaires graves

Un jour, on m’a demandé d’entraîner quelqu’un qui avait essayé 12 séances de Pilates, mais qui a été déçu par « le manque de résultat ». Je l’ai rencontré et j’ai appris qu’il avait deux hernies discales lombaires et un ménisque déchiré dans un genou. Le plus intéressant était qu’il pensait que seule la pratique du Pilates (et en si peu de temps!) permettrait de « guérir » son dos. Cette fausse idée est malheureusement très répandue dans la communauté de la remise en forme.

De plus, cet homme, par ailleurs très en forme, avait l’impression d’être traité d’une sorte de «bébé Pilates » (les exercices trop lents et légers) alors que son mal de dos et du genou ne s’amélioraient pas.

Je tiens à souligner que seule la pratique de Pilates ne produira pas de « guérison miraculeuse » dans les cas d’atteintes sérieuses de la colonne vertébrale ou des articulations (à moins qu’il ne s’agisse en effet d’un miracle!). Pilates est tout d’abord une méthode d’entraînement physique. Les exercices classiques et même comportant des modifications appropriées ne remplacent pas une thérapie prescrite par votre médecin et la rééducation assurée par votre kinésithérapeute qui répondent spécifiquement à votre problématique.

La pratique de Pilates pourrait cependant améliorer vos symptômes et ralentir l’évolution de la pathologie. Par exemple, dans certains problèmes de la colonne vertébrale, la correction de son alignement et son allongement quasi-constant, le renforcement des muscles responsables du maintien correct de celle-ci produirait un effet bénéfique de « décompression » des espaces intervertébraux. Dans ce but, les pratiquants devraient suivre avec rigueur les consignes tels que l’allongement quasi-constant de la colonne vertébrale ou la règle de « C-spine curve » requise pour certains exercices.

Il faut des années d’expérience et une connaissance approfondie du corps humain pour pouvoir prendre en charge de manière adaptée les personnes présentant ce type de pathologies. Il faut avoir également une compréhension claire de leur état (d’où le rôle majeur de l’avis du médecin, de son diagnostics et du respect de ses conseils). Ensuite, il est possible d’adapter les exercices Pilates à ces situations particulières. Le « résultat » (je préfère parler des bienfaits ou de l’amélioration du problème) dépendra cependant et surtout de votre régularité, de la rigueur et du temps.

PILATES RESEARCH REPORT – excerpts

Postural Function of the Diaphragm in Persons With and Without Chronic Low Back Pain

Various studies have shown that THE PELVIC GIRDLE AND LUMBAR SPINE ARE REFLEXIVELY STABILIZED AND BRACED PRIOR TO THE INITIATION OF EXTREMITY MOVEMENTS. The central nervous system must be able to anticipate movement and stabilize the entire core musculature automatically to provide a stable base from which the muscles performing the movement can pull. The diaphragm is the muscle that contributes the intra-abdominal pressure modulation and plays an important role in spinal stability.

Source: Journal of orthopaedic & sports physical therapy | volume 42 | number 4 | April 2012 |

 

 

Effects of Pilates Training on Lumbo-Pelvic Stability and Flexibility

(…) The results of this study indicate the specificity of Pilate-based exercise as an appropriate volume to contribute to physiological benefits which occur after 4 weeks of training as follows:
1. Enhances lumbo-pelvic stability
2. Improves flexibility of lower back and legs
The results of this study suggest that Pilates method can be used as an adjunctive exercise program for improving flexibility, encouraging control-mobility of trunk and pelvic segments. It may also help in preventing and attenuating the injury and dysfunction of musculoskeletal system.

Authors: Sureeporn Phrompaet, MSc; Aatit Paungmali*, MPhty, PhD; Ubon Pirunsan, MPhty, PhD; Patraporn Sitilertpisan, MSc, PhD.